L’élue – Emmanuelle De Jesus (Salmacis #1)

Couverture de Salmacis, tome 1 : L'élue

« J’ai levé les yeux : à trois mètres au-dessus de moi, Andrea me fixait, m’encourageant à le rejoindre. Nos regards se sont noués. Il avait des yeux incroyables, à l’iris violet, frangés de longs cils très noirs, que l’on aurait dits maquillés, une bouche en arc, sensuelle. 
Il a esquissé un sourire…

Ma dernière vision avant de perdre l’équilibre. »

Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s’est contentée d’une place à l’ombre de son frère jumeau. Mais c’est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu’elle trouve l’envie d’exister. 

Quelle est cette force irrésistible qui l’attire vers le mystérieux Andrea ? Et comment imaginer qu’en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes ? 

Mon avis :

Aujourd’hui je vous présente un livre très particulier à mes yeux. Il y a quelques mois de cela, Emmanuelle De Jesus est venue pour une séance de dédicace dans ma ville. J’ai donc sauté sur l’occasion pour aller la rencontrer et me procurer son livre qui me faisait terriblement envie.
Une fois sur place, j’ai d’abord été surprise de ne voir personne. Puis, je m’en suis réjoui puisque cela m’a permis d’échanger avec Emmanuelle De Jesus. J’ai rencontré une auteure très abordable, ravie de parler avec ses lecteurs et de connaitre leurs avis et impressions.
J’ai également profité de cette occasion pour acheter le cadeau d’anniversaire de Gwenlan de La Malle aux livres. Vous pouvez d’ailleurs retrouver son avis sur le livre ici.
Je remercie Emmanuelle De Jesus pour ce moment d’échange et pour cette dédicace. Je ne louperai pour rien la prochaine séance.

Place maintenant à mon avis.

Après quelques temps sur ma table de chevet, j’ai enfin trouvé le temps de me plonger à corps perdu dans cette histoire, la semaine dernière. J’ai du me forcer de ne pas le lire d’un coup, c’était extrêmement difficile, puisqu’une fois lancé il est impossible de lâcher le livre et les personnages arriver à la fin. Et quelle fin !

Faustine et son frère jumeau Sasha, partent étudier dans un pensionnat de montagne après la mort de leurs parents. Faustine a toujours été dans l’ombre de son frère, alors qu’elle est son aîné de quelques minutes et ce n’est pas en changeant d’école que cela risque de changer. Sasha est toujours le centre de l’intérêt, il est le plus beau, le plus intelligent le plus doué, celui que les professeurs et les élèves admirent. Faustine, elle est la fille effacé, qui ne trouve sa place qu’a la table entre les cuisines et les toilettes, avec les loosers. Sauf que le destin en a décidé autrement et on le sait tous, on ne peut aller son encontre. Celui-ci se présente même sous la forme d’un très beau jeune homme, aux yeux incroyables et à l’iris violet et qui répond sous le nom d’Andrea.

Dès l’instant où Faustine croise son regard, un nouveau pleins de mystères s’ouvre à elle. Sera t-elle prendre la décision qu’il faut ? Quel est donc ce mystère ?

J’ai tout aimé dans ce roman. De l’écriture fluide, à la taille des chapitres en passant par le cadre de l’histoire.

Dès les premières pages j’ai été happé par le récit. J’ai été touché par Faustine qui n’a pas une vie facile et qui malgré tout ne baisse pas les bras et continue d’avancer et de faire face à la difficulté, même si celle-ci prend la forme de son jumeau. Sasha m’a plu dans les premiers temps, puis j’ai commencé a vraiment prendre le partie de Faustine et a reprocher à Sasha les choix qu’il faisait. On sait que les jumeaux ont un lien particulier, qui est d’ailleurs merveilleusement décrit ici, mais par moment je me suis demandé si celui-ci ne fonctionné pas que dans un sens.

 Le mystérieux Andrea m’a totalement subjugué. Il est sur de lui, redonne confiance aux personnes qui l’entourent et le plus important, il est là pour Faustine quand son frère la délaisse.

En dépits de sa personnalité, il cache un secret et quel secret ! Je dois dire que je ne m’y attendais pas du tout et que je suis restée sans voix une fois celui-ci découvert. On comprend certains de ses choix (qui d’ailleurs m’ont donné plus ou moins envie de le gifler) et on se dit que c’est pour la bonne cause qu’il n’a rien révélé avant.

Les personnages secondaires sont drôles et attachants eux aussi. J’ai beaucoup aimé le personnage de Cora, beaucoup moins celui de Elzbieta, la garce de l’histoire, mais le décor fait qu’on oublie vite. Cette école c’est juste le rêve. Ils n’en font pas de se genre en études supérieures ?

Bref, ce livre est un vrai coup de cœur. Il a tout ce que j’aime et en plus il se termine en nous laissant dans l’attente du prochain tome. Je suis plus qu’impatience d’avoir la suite entre mes mains et de continuer de suivre les aventures de Faustine & Andrea.

Un grand merci Emmanuelle De Jesus pour ce super livre, que je ne peux que conseiller.

A savoir :

Titre : Salmacis, tome 1 : L’élue
Auteur : Emmanuelle de Jesus
Editions : Black Moon
Parution : le 30 Avril 2014

Publicités

2 réflexions sur “L’élue – Emmanuelle De Jesus (Salmacis #1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s