Parler ne fait pas cuire le riz – Cécile Krug

parler-ne-fait-pas-cuire-le-riz-917997-264-432

À bientôt quarante ans, Jeanne est au bout du bout du rouleau. Plus de mec, un travail qui ne rapporte pas un rond, des relations tendues avec sa mère et quelques kilos en trop, sa vie ressemble à un désastre. Afin de l’aider à faire le point, sa soeur lui offre une semaine de vacances. Mais pas pour se la couler douce, non, pour faire une cure de jeûne. Le pire cauchemar de Jeanne ! Imaginer dire adieu au pain au chocolat du matin et à tous les gâteaux qu’elle avale compulsivement, c’est déjà une torture, alors huit jours de diète forcée, c’est au-dessus de ses forces. Et pourtant … C’est au fin fond du Pays basque que la retraite commence avec Myriam, spécialiste déjantée ès jeûnes, et son mari JP, baba cool à la masse. Au programme: yoga, randonnée et bouillons. Pour Jeanne, la semaine s’annonce longue, très longue. Franck, le neveu de Myriam, et son ami Gustave, appelés en renfort, l’aideront-ils à surmonter sa mauvaise humeur ?

 

Mon avis :

Aujourd’hui je viens vous parler d’un livre que j’ai reçu il y a quelques temps. Je vous avoue que je ne suis pas certaine que je me serai arrêté sur ce livre, si on ne me l’avait pas envoyé.

J’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’histoire et à m’accrocher aux personnages. Je reconnais que je n’ai pas forcément commencé le livre au bon moment, beaucoup de travail, beaucoup de fatigue.

J’ai mis le livre de côté un petit moment et c’est cette semaine que je l’ai repris et fini. Une fois lancé dans la lecture les chapitres s’enchaînent à grande vitesse et la fin arrive rapidement.

Jeanne approche de ses quarante printemps et ne se sent plus à sa place. Plus rien ne va avec son petit ami, sa mère et elle on ne peut pas dire que c’est l’entente cordiale… Elle ne peut compter que sur sa meilleure-amie et sa sœur.
Après de nombreuses déconvenues Jeanne est plus qu’au bout du rouleau, c’est à ce moment que sa sœur lui propose de partir se ressourcer dans le sud.
Le break de Jeanne ne va pas se passer comme elle l’imaginait et va lui en faire voir de toutes les couleurs.

Jeanne est un personnage avec un fort caractère, difficile à cerner, mais qui cache beaucoup de choses et de cicatrice.
Jeanne est vraiment complexe, elle a des réactions qui ne correspondent pas aux gens de son âge et nous indique très clairement qu’elle n’est pas à son aise.

Pour lui faire face et l’accueillir pour sa semaine de break, nous avons un couple assez bizarre avec un mode de vie aux antipodes du sien et qui va vite la faire déchanter.
Très vite deux autres personnages vont faire leur entrée et, d’une certaine manière, l’aider dans sa semaine de jeûne mais aussi dans sa quête d’identité.

J’ai passé un bon moment avec ce livre, même si j’ai eu envie, à de nombreuses reprises, de secouer Jeanne, de lui faire ouvrir les yeux.
Outre le thème du jeûne qui tient le rôle majeur de cette histoire, l’auteur nous parle avec brio de la quête d’identité, de la recherche de sa place dans la société.
A travers l’histoire de Jeanne, l’auteur nous rappelle que pour trouver sa place et être accepté par les gens qui nous entourent, il faut d’abord s’accepter soi-même.

J’ai été agréablement surprise par cette histoire et je remercie grandement Anne Blondat, grâce à qui j’ai eu la chance de découvrir ce livre.

A savoir :

Titre : Parler ne fait pas cuire le riz
Auteur : Cécile Krug
Editions : Flammarion
Parution : le 5 Avril 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :