L’idylle interdite – Teresa Medeiros

l-idylle-interdite-418880-264-432.jpg

Être enlevée par le capitaine Doom, redoutable pirate, est une expérience épouvantable ! Et cela, même s’il n’est pas dépourvu de charme. Pourtant, depuis qu’elle s’est enfuie et est rentrée à Londres, Lucy ressasse ce souvenir avec une certaine nostalgie. En revanche, l’amiral Snow, son père, ne décolère pas. Doom le lui paiera ! En attendant, il faut veiller sur Lucy nuit et jour. Pour cela, il engage un garde du corps : Gerald Claremont. Bien que bel homme, Lucy le déteste tout de suite. D’autant plus que, sans lunettes, Gerald rassemble étrangement au capitaine Doom….

 

Mon avis :

Après avoir lu Mariage à l’Écossaise, j’avais envie de rester encore un peu dans la romance historique, quoi de mieux que de me plonger dans le Teresa Medeiros que je venais d’acheter.

Il s’agit du second livre de cette auteure que je lis et je dois dire que je n’ai pas été déçue le moins du monde.

Lucy vit seule avec son père depuis la mort de sa mère. Sa vie n’est qu’ordre, discipline et voyage en bateau avec son père.
Un jour, alors qu’elle revient jusqu’à Londres à bord du bateau de son père, elle fait la rencontre avec le redoutable Doom. Elle qui n’avait jusqu’alors entendu parler de lui, se retrouve face au pirate le plus craint de toute la flotte navale de l’Angleterre.

Cette rencontre que tout le monde craint, va changer la vie de Lucy et de peur pour la sécurité de sa fille, son père décide d’engager un garde du corps.

Gerald Claremont est le grand chanceuse qui est choisi pour occuper le rôle de garde chiot auprès de Lucy.
Dès la première rencontre entre Lucy et Gerald, le ton est donné. Elle est tout simplement contre cette idée de garde du corps et va faire son possible pour lui rendre la vie impossible.
Gerald quant à lui va devoir faire preuve de patience, s’il souhaite mener à bien sa mission.

J’ai aimé le personnage de Lucy, même si je dois bien reconnaître que j’ai eu envie de la secouer un petit peu par moment et surtout lui dire de se rebeller un peu plus.

Gerald est un personnage mystérieux qu’on apprend à découvrir au fil des pages. Je n’ai pas été déçu des révélations sur lui et je me doutais de certaines d’entre elles.

Doom qui est décrit comme redouble, cache beaucoup de choses derrière son masque de pirate. Seule Lucy est capable de percer sa carapace et percevoir la vraie personnalité de celui-ci.

L’amiral Snow, le père de Lucy est tout simplement détestable. Du début à la fin, il ne fait des choix que dans un seul but : son intérêt à lui. Il n’a que faire de sa fille, il serait prêt à la sacrifier s’il devait choisir entre sa vie à lui et celle de Lucy. Elle n’est là que parce qu’il n’a pas le choix et qu’il la tolère. J’ai vraiment détesté ce personnage. Il est vraiment tout ce que je n’aime pas.

L’intrigue est bien menée. L’histoire nous est racontée du point de vue de Lucy mais également de Gerald, ce qui est toujours un plus à mes yeux.
J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec ce livre et j’ai hâte de replonger dans un univers semblable.

 

A savoir :

Titre : L’idylle interdite
Auteur : Teresa Medeiros
Editions : J’ai lu pour elle
Parution : le 19 Mars 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s