La malédiction de la zone de confort – Marianne Levy

« Une déclaration d’amour à la comédie romantique »

Rose a (presque) tout pour être heureuse. Après 763 auditions infructueuses elle a enfin décroché son premier grand rôle dans la série télé de l’année. Elle peut compter sur le soutien d’une joyeuse bande et d’un fiancé imaginaire avec qui elle assure vivre, enfin, une relation équilibrée. Son unique manque ? Un précieux recueil de poésie médiévale dont elle a besoin pour calmer son émotivité pathologique.

Ben n’a (presque) rien pour être heureux. En panne d’émotions, le scénariste et auteur de polars n’arrive plus à écrire une ligne. Il se noie dans un quotidien sinistre qu’il dissimule mal à ses deux seuls amis. Son unique réconfort ? Les mails hystériques d’une dingue qui lui réclame un bouquin comme une naufragée, une bouée au milieu du Pacifique.

Ils étaient faits pour ne PAS se rencontrer. Probabilité qu’ils vivent un jour heureux ensemble : nulle. Probabilité qu’une probabilité soit fausse : non négligeable. Et si la vie déjouait les algorithmes ?

Mon avis :

Aujourd’hui je viens vous parler d’un livre dont vous certainement entendu parler sur la blogosphère et les réseaux sociaux. Il s’agit du dernier livre de Marianne Levy : La malédiction de la zone de confort.
Ce livre me faisait grandement envie, de part son titre, très évocateur, mais surtout parce qu’il s’agissait d’un livre Marianne Levy.
Au départ Marianne Levy était une personne que je suivais sur les réseaux sociaux et dont j’ai découvert la plume grâce au premier recueil de nouvelles de Noël de la TeamRomCom.
Puis, le SDL de Paris est arrivé et j’ai eu la chance de la rencontrer, d’échanger avec elle, et pour une fois, elle ne se cachait ni derrière un livre ou un masque de Père Noël. 😉

Tout ça pour dire que je ne pouvais pas passer à côté de cette sortie et de ce livre.

Ce livre c’est la rencontre entre deux personnes que tout oppose et qui pourtant en cours de route vont trouver un chemin commun qui va les guider à travers le « désert » de leur vie et les faire sortir de cette zone de confort dans laquelle ils se sont laissés enfermer.

D’un côté nous avons Rose, actrice qui peine à décrocher son premier grand rôle et qui vous un amour inconditionnel à Guillaume auteur de poésie médiévale du XIIème siècle.
De l’autre nous avons Ben, auteur de polar en panne d’inspiration qui pour tente tout ce qu’il peut pour retrouver le chemin jusqu’à ses émotions et son inspiration.
Leur point commun : la librairie poétique.

La chance semble avoir tournée pour Rose, puisque la voila au casting de la nouvelle série française à l’américaine. Cette série, c’est le rêve de Rose devenu réalité, mais les choses risques de se compliquer.
La chance est loin d’être du côté de Ben, l’inspiration n’est toujours pas revenu et la seule chose qui rythme sa vie c’est les mails incessants d’une femme réclamant un recueil de poésie.

L’histoire est racontée du point de vue de Rose mais aussi de Ben, auxquels s’ajoutent des articles de presses mais aussi des échanges de mails.

La rencontre entre Ben et Rose, c’est la collision entre deux mondes que tout opposent et qui vont devoir apprendre à cohabiter le temps d’un instant.

Ce livre c’est également une ode à la comédie romantique, Rose étant une grande fan de ce genre, nous retrouvons des références aux classiques du genre (Sabrina, Love Actually, Quand Harry rencontre Sally…). Marianne nous fait également découvrir des films un peu plus noir, la religion de Ben, avec Il était une fois en Amérique

Ce livre est plein de clichés, de clins d’oeil et de quiproquos, qui rythme notre lecture du début à la fin.

J’ai pris un grand plaisir à découvrir l’univers de nos personnages. J’ai aimé le personnage de Rose, qui malgré son statut d’actrice reste elle-même et une personne en qui les gens peuvent se reconnaître.
Ben, qui apparaît comme renfermé et coupé du monde va se révéler et dévoiler qui il est vraiment. J’ai adoré son personnage tantôt bourru, tantôt sensible. Il m’a fait craquer.

Les personnages secondaires apportent leurs lots de conseils, de rebondissements et on ne peut pas ne pas s’attacher à certain d’entres eux.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre. J’ai aimé la manière dont Marianne a mené son histoire et le chemin qu’elle a fait parcourir à nos deux protagonistes.
Un livre parfait pour se changer les idées et se sortir de son train-train quotidien.

 

A savoir :

Titre : La malédiction de la zone de confort
Auteur : Marianne Levy
Editions : Pygmalion
Parution : le 11 Octobre 2017

Publicités

2 réflexions sur “La malédiction de la zone de confort – Marianne Levy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s